Instruction En Famille (IEF)

Notre « non rentrée » ou le choix de faire l’Instruction En Famille (IEF)

Demain c’est la rentrée, mais pour nous ce sera une journée comme les autres.

Bien que Flavien ait 3 ans à la fin de l’année, nous avons fait le choix de nous lancer dans l’Instruction En Famille (IEF). En effet, dans le système éducatif français, ce n’est pas la scolarisation qui est obligatoire mais seulement l’instruction. Notre petit ouistiti n’ira donc pas à l’école.

C’est un choix qui surprend, étonne et pose questions à bons nombres de personnes de notre entourage, et pourtant c’est un choix mûrement réfléchi.

Mon mari, est à l’initiative de ce projet de vie familial . Quand il m’en a parlé pour la première fois j’étais assez surprise. Je ne savais pas que cela se faisait. J’avais eu vent des cours par correspondance type CNED mais je pensais que c’était pour des cas particuliers (famille nomade, enfants hospitalisés,…). J’ai souvent du aller chercher des enfants à l’école, que ce soit ma petite sœur ou des enfants dont j’avais la garde, et en patientant devant le portail, je m’imaginais, une fois devenue maman venir y chercher mes enfants. On peut dire que j’en ai fait du chemin depuis et que ma vision de l’école à bien évoluer, alors que pourtant je me destinais moi-même à devenir professeur des écoles….

Nous avons donc longuement discuté sur la possibilité que nos enfants ne soient pas scolarisés. J’ai regardé et lu de nombreux témoignages, je me suis abonnée à de nombreux comptes instagram de familles IEFeuses pour voir leur quotidien, leur méthode d’apprentissage, leurs activités,… Me convaincre a été en fin de compte assez facile.

Voici les nombreuses raisons qui nous ont poussés à faire ce choix :

  • Apprendre par plaisir , sans pression, sans peur de l’échec et sans obligation ;
  • Respecter le rythme naturel de l’enfant aussi bien rythme de vie que d’apprentissage ;
  • Apprendre le « vivre ensemble » sans être enfermé dans une classe d’âge ;
  • Profiter de plages de temps libres plus importantes pour jouer, imaginer, rêver, se découvrir soi-même ;
  • Prendre le temps de se découvrir des passions en explorant de nombreux domaines d’activités : cuisine, peinture, jardinage, bricolage, lecture, sport,…. ;
  • Développer son individualité et son caractère propre en dehors de la norme sociale ;
  • Apprendre ensemble de manière collaborative, le rôle du parent n’étant pas d’être un enseignant distributeur de savoir mais un accompagnateur ;
  • Eviter de confronter l’enfant aux Violences Educatives Ordinaires (VEO) telles que les punitions individuelles et collectives ;
  • Utiliser des méthodes d’apprentissages diverses et variées en fonction de la réceptivité de l’enfant ;
  • Ne pas louper les grandes étapes du développement de nos enfants ! Les voir grandir, évoluer et s’épanouir !

Comme vous pouvez le voir, la liste est longue et on pourrait encore en rajouter. J’ai essayé d’être le plus concis possible car sinon mon article ferait plusieurs pages.

Si jamais vous avez des questions, des a priori, des doutes, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire, je serais ravie de pouvoir échanger avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :