Notre cuisine en mode « presque » Zéro Dechets

La cuisine est la première pièce dans laquelle nous avons opéré des changements. Je vous préviens ne prenez pas peur en lisant cet article ! Cela fait un an et demi que le processus s’est lancé à la maison et nous sommes encore loin du zéro déchet ! Pour nous les choses se mettent en place lentement et sûrement ! Certains gestes du quotidien sont définitivement acquis mais beaucoup d’autres sont à améliorer.

Ce que nous avons mis en place :

Préférer des matériaux recyclables et durables

Première étape qui pour nous a été la plus simple : supprimer les bouteilles d’eau en plastique.
Nous buvons l’eau du robinet. Nous avons la chance que l’eau de chez nous soit bonne alors pourquoi ne pas la boire ? Sur les conseils de ma sage-femme, nous l’avons même utilisé dès le début pour les biberons de bébé ouistiti
Nous avons investi dans des bouteilles en verre : une 50cl que nous emportons partout avec nous, et une 25cl qu’Antho laisse sur son bureau au travail.

Nous avons profité de la fin de vie de la plupart de nos ustensiles en silicone pour les remplacer par des cuillères en bois ou en bambou (matériaux plus durables puisque renouvelables et compostables)

A table, on utilise des serviettes en tissu car non ce n’est pas ringard d’avoir une belle serviette à table plutôt qu’un morceau d’essuie-tout ! Nous allons d’ailleurs bientôt investir dans de beaux ronds de serviettes en bois personnalisés que j’ai repéré sur le net (ici)!

Supprimer les emballages :

L’idéal c’est de faire les courses en vracs. Pour cela on s’est équipé de bocaux en verre pour ranger toute notre épicerie. Nous les avons acheté dans un grand magasin suédois (à retrouver ici) mais vous pouvez aussi en trouver lors de vide grenier à des prix vraiment intéressants!  Nous récupérons aussi pas mal de pots en verres pour stocker les petites quantités ou pour mettre au frais les restes.

On ne part jamais (ou presque jamais…. ) faire nos courses(que ce soit en magasin classique, en magasin vrac ou au marché) sans oublier notre attirail de tote-bag, sacs en tissus et sachets papiers. Les sacs en tissus et tote-bag ont été acheté dans différents magasins au fils du temps mais on peut aussi les coudre. J’en ai d’ailleurs réalisés un récemment qui reste dans le sac à langer de bébé ouistiti. Bref, je m’égare… Les sachets papiers quand à eux sont des récupérations de la boulangerie ou du marché. Sachez que plutôt que des les jeter à chaque utilisation, vous pouvez les réutiliser de nombreuses fois!

On a aussi acheté des boîtes en verre à couvercles de toutes tailles.  Elles servent bien évidemment comme boite de conservation dans le frigo mais elles ont le gros avantage de passer au four ! J’utilise la version grand format pour faire cuire tous nos gratins et gâteaux ! On fait donc d’une pierre deux coups car comme il y a un couvercle bye bye le film alimentaire ! V

En cuisinant maison (pâte à pizza, pâte brisée, gâteau du goûter,…) cela permet d’éviter les surplus d’emballages qui envahissent nos poubelles !! Je vous le concède ça prend du temps mais c’est tellement meilleur tant au niveau gustatif que pour notre santé !! Je teste d’ailleurs en ce moment plusieurs recettes de pâte brisée, je vous les partagerait donc bientôt!

 

Ce que nous devons améliorer :

Nous achetons encore des rouleaux d’essuie-tout (très pratique pour nettoyer le vomit du chat…), je voudrais les supprimer en mettant à disposition dans la cuisine des carrés de tissus.

Nous n’avons pas encore trouvé le produit vaisselle idéal. Nous en avions testé un acheté en biocoop qui se vendait en vrac mais j’y suis allergique. Je crois qu’Antho doit avoir une recette sous la main qu’il veut tester ! Je compte donc sur lui.

Notre poubelle se remplit au ¾ des épluchures de nos légumes ! Comme nous allons bientôt devenir propriétaire, on a prévu d’installer dans notre jardin un bac à compost !

Pour certains produits alimentaires (le beurre, les briques de lait, la crème fraîche et liquide…) nous n’avons pas encore trouvé de solution zéro déchet….

Nous utilisons encore pas mal de papier sulfurisé. Nous avons déjà un tapis de cuisson en silicone mais comme on fait souvent cuire plusieurs fournées de cookies à la fois, un seul ne suffit pas !

Et vous, qu’avez vous mis en place dans votre cuisine?

Notre démarche vers le Zéro Déchets

Pour ce premier article, je vais vous parler de « Zéro Déchets » car je crois que c’est une belle façon de vous introduire dans notre quotidien!

Qu’est-ce que le « Zéro Déchets » ?

Ma définition (très simplifiée) : Le Zéro Déchets c’est une démarche qui vise à repenser son mode de vie dans le but de produire moins de déchets qu’ils soient recyclables ou non.

Pourquoi on s’est lancé ?

Il y a plusieurs raisons à notre démarche.

Tout d’abord une raison environnementale . Le « Zéro déchets » est quelque chose qui me tient à cœur depuis quelques années déjà. Je suis très sensible à tout ce qui touche à l’environnement et voir notre planète se dégrader ainsi parce qu’une majorité de personne n’en a rien à faire à tendance à m’agacer… Mais se lancer dans une telle démarche seule à la maison n’est pas une mince affaire ! Et oh joie ! Quand je suis tombée enceinte en mars 2016, et que les questions de l’avenir, de la santé et du bien-être de notre futur bébé se sont posés, Anthony s’est alors investi à 1000% dans cette cause ! Et même si pour lui la raison principale était de faire des économies, je m’en fiche, l’important c’est qu’il soit partant !

Car oui, le zéro déchets c’est aussi faire des économies . Prenons un exemple concret d’une femme qui tous les jours se maquille. Elle a donc besoin tous les soirs avant d’aller dormir de se démaquiller. Un paquet de cotons jetables coûte en moyenne 2€. On part sur l’idée d’un paquet de cotons par mois ce qui fait qu’en une année vous aller dépenser environ 24 euros en cotons, un peu plus si le matin vous utilisez aussi un coton pour vous débarbouiller et vous mettre une lotion quelconque sur le visage. Bien évidemment multipliez 24€ par le nombre d’années durant lesquelles vous allez vous maquillez ! Or, nous à la maison, nous nous sommes équipés d’une vingtaine de contons lavables pour le prix d’environ 30€, et c’est tout. Je pense même que j’aurai pu faire des économies en plus si je les avais cousu moi-même ! Ce calcul est valable pour tous les produits à usage unique que l’on trouve dans le commerce tels que les cotons-tiges, les lingettes pour bébé, l’essuie-tout…. (Je vous ferai bientôt un article pour vous présenter toutes nos alternatives lavables)

Le Zéro Déchets c’est réfléchir à son mode de consommation . Quand vous achetez au rayon biscuit un gâteau qui est emballé dans un sachet qui est lui-même emballé dans une boîte en carton et qu’à peine arrivé chez vous vous le mettez à la poubelle…..

La dernière raison qui nous a poussé vers le Zéro Dechet c’est la santé . On ne peut pas limiter ses déchets en continuant d’aller faire nos courses dans un supermarché lambda, roi de l’emballage et des ingrédients dont on n’arrive même pas à prononcer le nom ! Ainsi on a fait le choix de se tourner vers des producteurs locaux, des maraichers, des épiceries qui vendent leurs produits en vracs (et pas forcément des épiceries bio de grande enseigne car non, du bio qui vient de l’autre bout du monde ce n’est pas bon pour la planète…). On fait donc le choix d’aller à la source et de n’acheter que des produits bruts! La transformation c’est notre affaire car comme ça au moins on sait ce qu’on mange!!

Si après tout ça vous n’êtes pas convaincu, je vais vous sortir mon dernier argument choc  !! Quand j’ai posé la question à Anthony en écrivant cette article « Qu’est ce qui t’as convaincu pour aller vers le ZD ? » il m’a répondu : « Moins de poubelles à sortir » !!

Notre but étant d’aller vers le 0 poubelles bien sûr !